Maladie de Crohn : une bactérie fondamentale identifiée

Nous savons que toute maladie est du a  un mauvais fonctionnement cellulaire du a la toxicité ou a une carence. Dans le cas de la maladie de chron on supconne l’absence d’une bacterie responsable de réguler l’inflammation de l’intestin..

Sa présence en très faible quantité voire son absence chez les personnes souffrant de cette maladie semble en être la cause. L’absence de cette bactérie, normalement présente dans l’organisme, viendrait perturber le bon fonctionnement du système de défense immunitaire dans l’intestin.

La maladie de Crohn est une maladie inflammatoire chronique de l’intestin. Ce sont les bactéries dites « intestinales » qui sont précisément la cause de ce désordre. Celle qui vient d’être identifiée par l’équipe de l’INRA et de l’Inserm porte le nom de F. prausnitzii. Ces derniers ont montré in vitro qu’elle avait, contre toutes attentes, d’importantes propriétés anti-inflammatoires. C’est la première fois qu’une espèce bactérienne présentant de telles caractéristiques est identifiée chez les patients atteints de cette maladie rare.
La poursuite des travaux de recherche menés par l’Inserm et l’INRA en collaboration avec l’AP-HP pourrait aboutir à la fabrication d’un nouveau probiotique ou au développement de nouveaux remèdes dans les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin. Testée sur les souris, la présence de F. prausnitzii dans l’organisme réduit l’inflammation intestinale et influe favorablement sur la durée de vie des souris.
Les symptômes de cette maladie, extrêmement désagréables pour le patient, sont bien connues : fortes poussées suivies de phases de rémission, de douleurs abdominales, de diarrhées et de fièvres. Une intervention chirurgicale au niveau de l’intestin est souvent requise en cas de complications. Mais un faible taux de F. prausnitzii  peut dans ces conditions augmenter le risque de récidive.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*