Les quatre meilleures plantes qui m’ont aidé a lutter contre la fatigue.

fatigue

Il y a des plantes presque miracles pour aider à gérer le stress, le surmenage ou la fatigue au quotidien. Je fait le point sur les plus efficaces et leur mode de consommation .

Depuis le 08 janvier, pour mon association de naturopathie je travaille presque 12 par jours,soit 84 h par semaine, de quoi mettre KO, le plus robuste des hommes. Quand je rentrais chez moi j’était si épuisée  que je me couchais directement sans même prendre le temps de manger ni de me laver. Quand je me réveillais le matin j’avais l’impression que je n’avais pas assez dormi, j’avais les yeux cerner,les traits tirés, je ressemblais à un zombie. La journée je ressentais une fatigue si intense que j’était au bord de l’évanouissement. Tout a changer quand une amie chinoise m’a parler de quatre plantes qui peuvent m’aider a lutter contre la fatigue et le surmenage. J’ai écouté ses conseils, et depuis que j’utilise ses plantes, je déborde d’énergie, je ne ressens plus aucune fatigue, même mon sommeil c’est amélioré. Mais ses plantes ne sont efficace que si ont prend aussi le temps de se reposer un minimum,personne ne peut être productif sans un minimum de repos.

Le ginseng et la fatigue.

S’il ne fallait en choisir qu’une, le ginseng prendrait la première place. « On le prescrit dans les cas de défaillances physiques, fatigue, manque de tonus, perte d’entrain, manque de mémoire, de vigilance, et même pour les libidos en berne ! », assure Caroline Gayet. « Pour lutter contre la fatigue, on peut aussi l’associer à la gelée royale ou à l’acérola riche en vitamine C », ajoute Florence Raynaud. Pour un maximum de bénéfices, on privilégie toujours le ginseng de Corée ou du Canada – aussi appelé panax quinquefolius.

Je le consomme comment ? En cure de trois semaines. Une demie à une cuillère à café de poudre (extrait de plante fraîche à trouver en pharmacie) le matin, diluée dans un verre d’eau, une compote ou un jus de fruit, une autre en début d’après-midi. En gélules de 250 mg (à trouver en pharmacie) deux fois par jour. En extrait hydroalcoolique, 30 gouttes le matin dans un verre d’eau. En décoction, le matin et en début d’après-midi. Couper 1 cm de la racine de ginseng (en herboristerie, sur Internet), placer dans une casserole d’eau froide et porter à ébullition pendant cinq à dix minutes. Retirer du feu, couvrir, filtrer puis boire.

La rhodiola

Si le ginseng fait surtout ses preuves sur la fatigue physique, la rhodiola agit en majeure partie sur le système nerveux : « Elle empêche la dégradation de la sérotonine et de la dopamine (des neurotransmetteurs qui jouent un rôle dans le plaisir et l’apaisement). Elle est surtout très intéressante en cas de surmenage intellectuel », précise la pharmacienne et naturopathe Florence Raynaud. « Couplée à la maca (appelé parfois ginseng péruvien), la rhodiola peut aussi agir sur la libido », complète Caroline Gayet.

Je la consomme comment ? En cure de trois semaines. Une demie à une cuillère à café de poudre (extrait de plante fraîche à trouver en pharmacie) le matin, diluée dans un verre d’eau, une compote ou un jus de fruit, une autre en début d’après-midi. En cas de fatigue importante, on peut lui ajouter un peu de guarana, riche en caféine naturelle.

L’éleuthérocoque

« On l’appelle « la plante de l’étudiant », pour ses vertus stimulantes, sur le physique et l’intellect, et sur le système immunitaire », indique Caroline Gayet. « Elle facilite également la récupération physique en période de convalescence. L’OMS l’a qualifié de tonique en cas de faiblesse », complète la pharmacienne Florence Raynaud.

Je le consomme comment ? En cure de trois semaines. Une demie à une cuillère à café de poudre (extrait de plante fraîche à trouver en pharmacie) le matin, diluée dans un verre d’eau, une compote ou un jus de fruit, une autre en début d’après-midi. En gélules de 250 mg (à trouver en pharmacie) deux fois par jour. En extrait hydroalcoolique, 30 gouttes le matin dans un verre d’eau. En décoction, le matin et en début d’après-midi. Couper 1 cm de la racine de ginseng (à trouver en herboristerie, sur Internet), placer dans une casserole d’eau froide et porter à ébullition pendant cinq à dix minutes. Retirer du feu, couvrir, filtrer puis boire.

L’échinacée

Selon Florence Raynaud, la plante originaire d’Amérique du Nord est immuno-stimulante, « on peut l’utiliser à titre préventif pour fortifier son organisme et ainsi bien passer l’hiver ».

Je la consomme comment ? En cure de dix jours par mois. En décoction, le matin et en début d’après-midi. Couper 1 cm de racine (à trouver en herboristerie, sur Internet), placer dans une casserole d’eau froide et porter à ébullition pendant cinq à dix minutes. Retirer du feu, couvrir, filtrer puis boire. En gélules d’extrait sec de plante (à trouver en pharmacie) à raison de deux chaque matin. En poudre d’extrait de plantes fraîches, à raison d’une à deux cuillères à café diluée dans un grand verre d’eau chaque matin.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*