La vitamine C et E pour prévenir le déclin cognitif et la maladie d’alzheimer

Qu’il soit lié au vieillissement normal du cerveau ou à une démence type maladie d’Alzheimer, le déclin cognitif pourrait être prévenu par des suppléments de vitamines C et/ou E

D’après les résultats d’une nouvelle étude parue dans Annals of Pharmacotherapy, des suppléments de vitamines C et E seraient bénéfiques pour diminuer le risque de déclin cognitif et de maladie d’Alzheimer.

Au cours du vieillissement, le fonctionnement du cerveau décline naturellement et l’apparition de troubles cognitifs légers constitue un état de transition dans lequel de petits changements dans la mémoire ou autres capacités mentales coexistent avec un fonctionnement normal. De telles modifications dans le fonctionnement du cerveau sont souvent un signe d’avertissement de la démence, qui elle, correspond à des troubles cérébraux différents d’une perte progressive « normale » des fonctions cérébrales. Le stress oxydant est connu pour jouer un rôle important dans ce processus de déclin cognitif.

De nombreuses études ont déjà montré l’association entre les antioxydants tels que vitamines C et E, caroténoïdes et flavonoïdes et un risque plus faible de déclin cognitif et de maladie d’Alzheimer.

Les vitamines C et E ont des capacités antioxydantes et peuvent réduire les dommages neuronaux et les phénomènes de mort cellulaire causés par le stress oxydant, qui contribuent au développement de la démence ». « Les études montrent également que de faibles niveaux sanguins de vitamines C et E sont associées à une perte de mémoire chez des personnes qui ne souffrent pas de démence .

Si vous ne voulez pas prendre de complements alimentaires,sachez que les aliments les plus riches en vitamine C sont : le cassis,le persil,le kiwi,le poivron. 
Les aliments riches en vitamine E sont : l’huile de germe de blé,poisson gras,l’huile de tournesol.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*