Le danger des nanoparticules dans notre alimentation

nanoparticules

Les nanoparticules,additifs alimentaires(E171) sont presents presque partout dans notre alimentation ultra transformé.
Les industries agro alimentaire les utilisent car ils apportent de nombreux avantage a la finalité des aliments. Ils les rendent les produits brillants, oncteux, mais n’est pas sans danger pour notre santé.

 Ou trouve t’on des nanoparticules ?

Crèmes solaires, dentifrices,Biscuits, gâteaux, desserts glacés,bonbon, textiles, plats préparés, peintures… Les nanomatériaux manufacturés sont présents dans beaucoup de produits de consommation courante.

Quel est le problemes des nanoparticules sur la santé?

Les nanoparticules qui relévent de l’extrémement petit (un milliardième de mètre, soit 50.000 fois plus petites qu’un cheveu), ont la capacité de franchir des barrières physiologiques de type intestins, cerveau ou reins. En ce qui concerne le dioxyde de titane, une évaluation par l’agence du cancer de l’OMS (Circ/Iarc) a conduit à le classer comme cancérogène possible pour l’homme en cas d’exposition professionnelle par inhalation, rappelle l’INRA.

Des etudes ont montrés que des rats nourris avec des aliments contenant des nanoparticules developpaient des cancers du fois,du colon et des reins, et leur systéme immunitaire a largement eté diminué.

Si des études ont prouvés leurs dangerosité pourquoi ne les retiront pas du marché?

Le problemes des ingrédients dangereux est qu’ils ne sont pas cher, et que les enlevé du marché pose un cout aux fabricants qui ne savent pas par quoi les remplacer en gardant les meme qualité du produit finit.Donc sans pression des organisations de santé et de l’union europeene les choses ne bougeront pas .

 

Comment éviter les nanoparticules au maximum ?

Pas facile d’éviter ces particules dans notre alimentation. Et pour cause : elles sont partout. Sur votre paquet de chewing-gums qui se balade dans votre sac, sur cette barre de céréales censée vous donner un peu d’énergie, dans ce tube de sucre que vous prenez avec votre café. « Cela fait six mois que nous avons révélé les premières infractions à l’obligation d’étiquetage et les produits testés sont toujours en vente… et toujours sans étiquetage ! », constate la directrice de campagne d’AGIR.

Donc je dirais que pour éviter les nanoparticules , il faut éviter de consommer des aliments transformés,et privilégiez  des aliments le plus brut possible.

 

 

 

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*